Les albinos, en Afrique, sont stigmatisés, malmenés socialement par les marabouts et féticheurs, voire tués.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les albinos, en Afrique, sont stigmatisés, malmenés socialement par les marabouts et féticheurs, voire tués.

Message par Bernard le Mar 7 Mar - 16:17

Salif Keïta, 67 ans, surnommé « la voix d’or de l’Afrique », a lu notre série de témoignages d’albinos du Malawi. Le chanteur malien, lui-même atteint par cette maladie génétique de dépigmentation de la peau, a tenu à livrer ses impressions sur l’albinisme.
Bien qu’étant en permanence en tournée de par le monde pour défendre la quinzaine d’albums qu’il a écrits, l’artiste est très engagé dans les problématiques liées aux personnes atteintes d’albinisme. Jeune homme, il a choisi de devenir musicien faute de pouvoir prétendre au métier d’instituteur à cause de sa mauvaise vue, qui est une conséquence de l’albinisme.
Lire aussi :   Les albinos du Malawi racontent leur quotidien
En 2004, il est nommé ambassadeur des Nations unies pour le sport et la musique. Un an plus tard, il lance la Fondation Salif Keïta pour les albinos. Avec sa fille adoptive, Nantenin Keïta, albinos elle aussi et championne paralympique du 400 mètres et du 100 mètres, ils sont aujourd’hui les porte-voix des albinos exclus des sociétés africaines.
Au Malawi, toutes les personnes atteintes d’albinisme rencontrées dans le cadre de notre série ont souligné le nombre important d’albinos. Est-il sous-estimé sur le continent ?
Salif Keïta Oui. Il y a beaucoup plus d’albinos qu’on le pense, et il y a beaucoup plus de crimes impunis qu’on ne le pense. Pourquoi ces crimes ? Parce les gens sont ignorants. Ils ne comprennent pas comment deux Noirs peuvent donner naissance à un Blanc. Ils ne savent pas que l’albinisme résulte d’un déficit de production de la mélanine, principal pigment qui colore la peau. Ces gens interprètent l’albinisme de façon traditionnelle, pensent que les albinos sont puissants, et qu’il faut les tuer pour s’accaparer leur pouvoir. Prendre leur sang, leurs cheveux, leurs membres.
Pensez-vous que les gouvernements africains ont pris conscience du problème ?

Pour lire la suite, utiliser le lien suivant :
http://abonnes.lemonde.fr/afrique/article/2017/03/07/salif-keita-en-afrique-c-est-l-ignorance-qui-conduit-a-sacrifier-des-albinos_5090618_3212.html
Bonne lecture
Bernard

Bernard

Messages : 115

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum