Une vidéo montre le harcèlement sexuel des femmes au Maroc : Khadija Ryadi, Prix de l'ONU des Droits de l'Homme, analyse ce problème.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une vidéo montre le harcèlement sexuel des femmes au Maroc : Khadija Ryadi, Prix de l'ONU des Droits de l'Homme, analyse ce problème.

Message par Bernard le Ven 11 Aoû - 12:11

http://abonnes.lemonde.fr/afrique/article/2017/08/11/au-maroc-la-traque-collective-d-une-jeune-femme-relance-le-debat-sur-le-harcelement-sexuel_5171359_3212.html

Au Maroc, la traque collective d’une jeune femme relance le débat sur le harcèlement sexuel

Après la diffusion d’une vidéo montrant le harcèlement d’une femme en jeans et tee-shirt, médias et défenseurs des droits humains reposent la question de la place des femmes dans l’espace public.

Au Maroc, pays qui se veut, selon les discours officiels, chantre d’un islam tolérant et où les femmes n’ont pas l’obligation de porter le voile, marcher seule dans la rue relève parfois du parcours de la combattante. Elles y subissent fréquemment remarques désobligeantes et insultes.

Récemment, la question du harcèlement des femmes a refait surface après la diffusion sur les réseaux sociaux, fin juillet, d’une vidéo d’une dizaine de secondes montrant une horde de jeunes hommes en train de traquer une femme en jeans et tee-shirt marchant sCes images ont suscité des réactions contrastées sur les réseaux sociaux. Car si certains désapprouvent, d’autres s’en sont pris à la victime, jugeant sa tenue « indécente ». « Elle peut se dénuder si elle veut, mais pas dans notre ville conservatrice ! », a commenté un internaute. « Cette traînée a eu ce qu’elle méritait ! », a écrit un autre.

Soutien des médias locaux

Les médias locaux et défenseurs des droits de l’homme ont immédiatement condamné le harcèlement de la jeune femme, tirant la sonnette d’alarme sur ce phénomène. « Le harcèlement sexuel, un sport national au Maroc ? », a titré le site d’informations Ladepeche.ma. Le site Hespress.ma, le plus lu du royaume, écrit quant à lui : « La traque collective d’une jeune Marocaine remet sur le devant de la scène la question du harcèlement sexuel ».

Pour Khadija Ryadi, ex-présidente de l’Association marocaine des droits humains (AMDH) et Prix de l’ONU pour les droits de l’homme en 2013, « des femmes sont agressées dans la rue, humiliées, insultées. A un certain moment de la nuit, ça devient l’état de siège pour elles ».
« C’est une vraie crise de valeur dans notre société », a-t-elle ajouté auprès de l’AFP.


Pour voir la suite utiliser le lien
Bonne lecture
Bernard


Bernard

Messages : 135

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum