La date/heure actuelle est Mer 18 Oct - 13:19

Café du 28-11-2015: "Emmanuel Kant et l'Art" par Eric Hautute

  • Sujets
  • 15112015
    La problématique, la voici: il s'agit de questionner l'impensé de Kant, c'est-à-dire de montrer ce que cachent ses idées sur la morale et sur l'art. Les deux thèses peuvent sembler indépendantes mais elles ne le sont pas si on parvient à comprendre la conception de l'homme qui les sous-tend.
    Quant aux références, les meilleurs livres sur Kant sont:

    par Administrateur - Commentaires: 0 - Vues: 242
  • 01122015
       Le café philo a débuté par l'exposition de la thèse de Kant concernant l'acte moral. Nous nous sommes donc demandés: à quels critères doit se soumettre un comportement si l'on veut qu'il soit moral? En résumé, il doit pouvoir se présneter sous la forme d'un impératif catégorique (et non hypothétique). C'est ce qu'on nomme le rigorisme kantien. J'ai mis l'accent sur l'importance de la pureté de l'intention chez Kant: l'action ne doit pas être conforme au devoir (ressembler du dehors à une bonne action) ; elle doit être faite par devoir. Cela...

    par Administrateur - Commentaires: 0 - Vues: 244
  • 01122015
    Eric Hantute, professeur de Philosophie à Toulon, a présenté samedi 28 novembre 2015 au Café-philo du Pays de Fayence le sujet suivant :

                                "E. Kant : la morale et l'art."

         Voici un résumé de cet exposé (si mes notes ne sont pas assez claires ou exactes, on peut sans doute demander à Bernard Millereux qui a pris beaucoup de notes aussi, me semble-t-il).

         En matière de MORALE, Kant a d'abord un point de vue réaliste, et ensuite un point de vue critique et idéaliste.
    D'abord, il constate ce que les gens pensent des valeurs,...

    par Administrateur - Commentaires: 0 - Vues: 197
  • 06122015
    Je suis tout à fait d'accord avec Eric : Kant juge de manière idéaliste les capacités de l'homme et il essaye effectivement de "le tirer vers le haut" tant sur le plan moral que sur le plan de l'art. Il fait appel pour cela à la notion de désintéressement pour abandonner son égoïsme. Mais il faut aussi lui rendre cette justice en replaçant son oeuvre dans le contexte du 18 ° et du siècle des lumières : il opère déjà une immense déconstruction en "définissant" l'homme à partir de sa finitude dans l'espace et le temps, et non plus dans une relativité par rapport à un Dieu absolu,...

    par Bernard - Commentaires: 0 - Vues: 208
 

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum: Aucun
Modérateurs

Aucun

Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum